Coronavirus : un danger pour la vie sociale de nos étudiants.

Sur cette photo, une étudiante est assise seule devant son ordinateur. Elle s’ennuie.

Aujourd’hui, la santé mentale de nos étudiants est impactée et menacée par le manque d’interaction. Le confinement place à nouveau la vie sociale des jeunes au second plan. Partout en France, les cours en visioconférence s’enchaînent. Et par opposition, les déjeuners pour faire connaissance avec ses camarades, les échanges entre les cours et les week-ends d’intégration sont tout bonnement annulés. Cela peut vous sembler anodin, mais ne sous-estimez pas l’importance de ces rituels. Ils sont essentiels.

« Il ne s’agit pas que ces générations soient des générations sacrifiées. »

Tels furent les mots du politologue et enseignant à Sciences Po, Pascal Perrineau. Il ajoute qu’aujourd’hui, « il ne faut pas croire que les français vont bien […] et particulièrement les jeunes ».

Les étudiants vont mal, ils manquent cruellement d’interactions. Pour beaucoup d’entre eux, la journée se résume à se lever, travailler, manger et aller au lit sans avoir pu échanger avec qui que ce soit, en étant restés passifs devant leur écran.

Prenez quelques secondes pour imaginer.

« Vous êtes un étudiant, vous sortez du bac. Votre première rencontre avec l’université : c’est de rester dans votre chambre devant votre écran, et de voir votre enseignant sur Zoom ». Voilà qui résume bien la situation (toujours tiré des propos de Pascal Perrineau).

Soazig Quemener (Rédactrice en chef du service politique de Marianne) ajoute que les étudiants « n’ont pas toute la vie sociale nécessaire à la construction estudiantine. ». Alors comment pouvons-nous les aider ? Comment pouvons-nous leur permettre de profiter au mieux de cette période ?

Voici la réponse de Flips.

Depuis une semaine maintenant, la startup Flips adapte son application afin d’aider au mieux les étudiants. Dans le respect des mesures, et du cadre de vie que nous impose la covid-19, nous leurs proposons un catalogue d’activités en ligne, des jeux amusants, etc. à réaliser avec leurs camarades. Aujourd’hui, ils peuvent aussi créer leurs propres événements à distance. Les étudiant continuent ainsi de jouir d’un lien social solide, en gardant le contact avec les amis qu’ils se sont fait au sein de leur établissement, et font de nouvelles rencontres qualitatives autour de passions qu’ils partagent.

Le week-end passé c’est Victor, étudiant parisien de 21 ans, qui avait organisé son anniversaire sur Flips. Et cette semaine c’est un escape game en ligne organisé par Arnaud qui fait fureur.

Il en va de notre devoir de tout faire pour maintenir le lien social, et faire le maximum pour que chaque étudiant en école, université ou en résidence étudiante puisse conserver la vie sociale nécessaire à son épanouissement.

https://www.flips.ai

(Source : C dans l’air France 5 — vendredi 30 octobre 2020)

En apprendre plus sur Flips.

Flips — L’intégration pour tous.

Cet article vous a plu ? Partagez le sur vos réseaux !

Restez au courant des nouvelles de Flips en nous suivant sur LinkedIn.

Crédits photos : UnsplashPriscilla Du PreezMagnet.me.

Rendre l’intégration possible pour tous, partout.

Rendre l’intégration possible pour tous, partout.